En attendant l’inspiration….

Léonard de Vinci, Saint Jean-Baptiste, Louvre, Paris

Léonard de Vinci, Saint-Jean Baptiste, Paris, Louvre

« J’aurais voulu être un artiste », dit la chanson… et pourtant, quand on désire se réaliser dans cette voie, très vite on se rend compte qu’il ne s’agit pas d’être, mais de faire. Du fantasme à la réalité, il y a l’exigence d’une pratique.

« Artiste » : à ce mot, surgissent les fantasmes d’une vie pleine de surprises, de folie, d’hédonisme… qui nous viennent notamment du mouvement romantique et de la vie de Bohème, rêvée par les peintres du 19ème siècle. Même si, aujourd’hui, l’artiste « contemporain » est plutôt homme de réseau.

Et pourtant, aucun artiste n’a pu éviter la phase d’apprentissage, éprouvante, souvent peu gratifiante au début. Il n’existe pas de raccourcis ! Même les plus grands sont passés par cette étape qui ouvre la porte à une réelle création.

Bach dit « j’ai beaucoup travaillé. Quiconque travaillera comme moi pourra faire ce que j’ai fait.  »

Freud, quant à lui : « lorsque l’inspiration ne vient pas à moi, je fais la moitié du chemin pour venir à elle. »

Pour finir, je trouve cette citation de Lee Silber, très concrète, d’une grande aide  : « N’attendez pas l’inspiration, cette notion romantique selon laquelle, on doit attendre pour le « ah ah! », et seulement après, travailler comme un fou pour terminer. L’artiste accompli travaille jours après jours, à travers les bloquages, les mauvaises habitudes et les distractions. Il n’y a pas de moment idéal pour commencer. Donc, commencez maintenant. »

Allez, en attendant l’inspiration, commençons !

Ce contenu a été publié dans Une approche du dessin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.