Garder la cadence

Profitons d’un sujet simple, comme le fruit, pour essayer quelque chose :

Essayer de dessiner le fruit d’une seule traite. Cela ne veut pas dire en un éclair, comme pour un croquis de trois minutes. Il s’agit de dessiner en maintenant un certain rythme, du début à la fin du dessin, sans lâcher le crayon… en se laissant entraîner par le geste de la main, tout en maintenant une certaine distance vis-a-vis de ce qui se passe…

Cette « attitude » permet l’audace d’entrer dans une dynamique qui ne laisse plus de place pour les états d’âme, les doutes intérieurs, les atermoiements.

Ensuite, pour faire un paysage, par exemple, cela demandera de nourrir le feu continuellement.

Ce contenu a été publié dans Une approche du dessin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.