Sur le fil du rasoir…

Il s’agirait, autant en peinture qu’en musique, de trouver l’équilibre si bien décrit par cette parabole de Siddharta : ayant choisi de mener une vie ascétique depuis de nombreuses années, un jour, il entendit un vieux maître de musique parler à son élève à propos de sa vina (instrument hindou ressemblant à la cithare) :

« Si tu tends trop la corde elle casse. Si tu ne la tends pas assez elle ne sonne pas. »

A ces mots, Siddharta comprit que ces paroles toutes simples recelaient une grande vérité et que pendant toutes ces années, il s’était engagé dans une mauvaise voie !

Une épure qui vient du point d’équilibre entre tension et relâchement, fermeté et tendresse, pour faire sonner, résonner… la ligne en dessin serait comme la corde de la vina…

Danseuses Kathakali, Inde

Danseuses Kathakali, Inde

Ce contenu a été publié dans Art et création. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.