Le prix de la liberté

Gudéa, Paris, Musée du Louvre

Gudéa, Paris, Musée du Louvre

Créer vient toujours d’un élan qui demande à se libérer, se projeter.
Mais ce mouvement, menant à l’oeuvre d’art, doit être contraint, pour permettre à cette énergie de jaillir, sous forme d’expression.

Comme les deux tours entre lesquelles le vent souffle, la contrainte, en art, est le catalyseur d’une dynamique.

 

Ce contenu a été publié dans Art et création. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.